Des effets d’annonce aux actes concrets…

La lutte contre l’homophobie, grande cause nationale ?

Le 27 février dernier, Roselyne Bachelot-Narquin présentait les axes de son plan Santé jeunes à la Maison des adolescents de Bobigny. À cette occasion, la ministre de la Santé a annoncé qu’une campagne d’information pour combattre le mal-être des jeunes victimes d’homophobie, pouvant conduire à des pensées suicidaires, serait élaborée cette année avec l’aide du cinéaste André Téchiné.

Cette annonce de la ministre eut comme écho quelques mois plus tard une intervention de Rama Yade, secrétaire d’État aux Affaires étrangères et aux Droits de l’homme, qui annonça le 17 mai, au nom du gouvernement français, la reconnaissance de la Journée mondiale contre l’homophobie par la France.

La reconnaissance de cette Journée mondiale est avant tout un événement sans précédent depuis sa création. Pour la première fois, la France reconnaît officiellement le combat mené par nombre d’associations luttant contre l’homophobie et ses conséquences, alors que dans le même temps éclatent çà et là nombre d’agressions homophobes, dont une des dernières à Montpellier contre le responsable régional de Aides.

Le plan Santé jeunes élaboré par Roselyne Bachelot-Narquin constitue lui aussi une grande avancée puisque, pour une des premières fois là aussi, l’État français a décidé de prendre en compte le mal-être des jeunes homosexuels. Cette nouvelle se base sur les résultats d’études américaines, canadiennes, australiennes et néo-zélandaises qui avaient établi une sursuicidabilité chez les homosexuel(le)s, treize fois plus élevée que dans la population générale.

Pour la première fois en France, une enquête dévoilée par le quotidien Le Monde du 10 septembre 2005 met en lumière une situation alarmante : un(e) jeune homosexuel(le) meurt chaque jour à la suite d’une tentative de suicide consécutive à l’absence de réponses à ses appels de détresse. On constate par ailleurs que la majorité des tentatives de suicide survient au cours de l’adolescence, alors que ces jeunes gens se trouvent isolés, sans groupe social d’appartenance et aux prises avec un rejet réel ou anticipé de la part du milieu familial.

Enfin, le rejet dont les adolescents sont victimes se retrouve au sein même des dispositifs existants (personnels non formés, non sensibilisés voire homophobes) et devient insoutenable pour ces jeunes gens qui, livrés à eux-mêmes et souvent désespérés, sont dans une situation de grand isolement.

L’association nationale Le Refuge demande officiellement au gouvernement français, par l’intermédiaire de son Premier ministre, d’élever la lutte contre l’homophobie au rang de grande cause nationale.

Nicolas Noguier, qui créa l’association en 2003, a élaboré un plan d’action pour venir en aide aux jeunes victimes d’homophobie. Ce plan d’action se décline en 5 points : un suivi social et psychologique, une médiation familiale si elle était souhaitée par le jeune, une prévention des prises de risques, une prévention de l’isolement, une prévention du suicide des adolescents concernés par cette problématique.

Les marches des Fiertés sont l’occasion de prises de conscience. Elles sont un excellent vecteur de tolérance mais aussi de solidarité. Le tissu associatif est appelé à relayer cet élan de solidarité à Paris, à Bordeaux et dans toutes les villes pilotes.

L’association est reçue officiellement le 13 juin 2008 au ministère de la Santé, de la jeunesse et des sports. L’occasion pour l’association de mettre en valeur l’ensemble du travail développé au quotidien par les associations de lutte contre l’homophobie.

Site: http://www.le-refuge.org

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :