LE LIVRE : NYC GO GO

Dans leur nouveau livre, Slava Mogutin pour la photographie et Bruce Benderson pour le texte, explorent la scène gay du centre de New York, entraînant le lecteur dans quelques endroits chauds comme le Cock, Boysroom et Mr Black. 

Des enfers habités par des prostitués, des go go boys et leurs admirateurs. 

Certains de ces go go sont des durs au passé criminel, condamnés pour prostitution, drogues ou attaque à main armée. 

D’autres sont des « gays pour l’argent » mariés avec des enfants et prostitués pour faire vivre leur famille.

Pour Bruce Benderson  »  la scène go go de New York est le modèle réduit d’une société de consommation hypercapitaliste où n’importe quoi ou n’importe qui peut être exploité et transformé en produit. 

Mon livre est une étude sociale de cette scène. Un microcosme ou l’argent, la pauvreté, le sexe et la frustration peuvent être concentrés  dans un minuscule bar. C’est vraiment une scène fascinante et grotesque avec un bon nombre de personnages colorés et puissants ! « 

Un livre à avoir absolument. Edit. Powerhouse Books, 2008. 

Quelques GO GO bars à NewYork:

Chi Chiz, Club 20 ( dimanche-sunday), D’vas palace, Easter bloc, Krash Rebellious( le vendredi-friday-au Rebel), No parking, No where, OW bar, Rawhide, The hangar, The Urge, The web, Tool box, View bar, Boysroom, The Cock

Slava Mogutin exposes naked truth in NYC Go-Go

By Brandon Voss, HX mag

Who better than photographer Slava Mogutin, exiled from his native Russia for queer writing and outspoken activism at the age of 21, to chronicle the seedy underground of downtown Manhattan’s go-go and hustler scene? His follow-up to 2006’s acclaimed monograph Lost Boys, NYC Go-Go takes us on an after-dark journey through watering holes like The Cock, Boysroom and mr. Black, shining some light on pasty twinks, “rough trade” thugs and everything in between. Mogutin tells us how he discovered poetry—and even love—beneath the dirtiness.

Bruce Benderson

In Bruce Benderson’s essay “Love Is Not for Sale,” he describes NYC Go-Go as “an expression of the indomitable glory of desire, even as it learns to identify itself with exploitation.” 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :