NE LAISSEZ PAS MOURIR LES LIBRAIRIES GAY !

 

L’une des trois librairies LGBT de la capitale ferme définitivement. Blue Book ne rouvrira pas cette rentrée. Le commerce culturel est mis à mal par la concurrence d’Internet et l’évolution de la clientèle homosexuelle. 

Paris comptait jusqu’il y a peu trois librairies s’affichant gay et/ou lesbienne. L’une des plus dynamiques, la librairie Blue Book, à l’angle des rues Quincampoix et Rambuteau ne rouvrira pas ses portes lors de cette rentrée.  

Son responsable principal depuis son lancement, Mehdi, explique que la librairie est en conflit juridique avec le propriétaire des lieux à qui elle loue les murs depuis presque cinq ans et que cet imbroglio a compromis la poursuite de l’activité de ce lieu prisé de nombreux lecteurs LGBT de la capitale. Un déménagement de la librairie a été un temps envisagé, mais n’a pas abouti et Blue Book a du mettre la clé sous la porte définitivement. 

Au delà de cette sombre affaire, le commerce du livre doit affronter comme beaucoup d’autres secteurs la concurrence d’Internet. Les « petites » librairies indépendantes ont désormais en face d’elles des sites de librairie en ligne qui commercialisent des titres gays et lesbiens quand ils ne proposent pas carrément des « rayons gay » comme le fait Amazon en France. 
Cette situation pèse sur leurs comptes et compromet leur viabilité. Sans compter que les nouvelles générations de gays et de lesbiennes sont de moindres consommateurs de papier que leurs aînés. 

La disparition de Blue Book qui était plus qu’un commerce pénalise l’espace culturel LGBT de Paris qui n’est pas si vaste. 
Restent en place les Mots à la bouche, pionnier du genre qui bénéficie d’une adresse en or et doit aussi son succès à une politique éditoriale plus grand public et la librairie féministe et lesbienne Violette & Co. 

Ces deux enseignes vont devoir à elles seules porter les couleurs du livre gay et lesbien à Paris. 

 En province aussi… 

La disparition de Blue Book à Paris n’est hélas pas isolée. En province aussi, les quelques librairies installées dans des métropoles régionales se portent mal. 
A Marseille, Les Mots pour le dire a fermé il y a quelques semaines et la librairie lyonnaise LGBT Etat d’esprit serait encore très fragile. 

 

La Librairie Etat d’Esprit s’est installée en 1999 entre le Rhône et les pentes de la Croix-Rousse (tout près de l’Opéra) au grand plaisir des amateurs(trices) de lecture, de beaux livres, de BD et mangas, de DVD.

Reprise récemment par une nouvelle équipe, la Librairie entame sa deuxième tranche de vie ! Valérie et Lili, et Sébastien vous y accueillent et vous présentent près de 3000 références.

 

Publicités

Une Réponse to “NE LAISSEZ PAS MOURIR LES LIBRAIRIES GAY !”

  1. Evidemment nous ne pouvons que nous désoler de la fermeture de Blue Book Paris, mais au-delà de cela ne faut-ilpas s’interroger sur la gestion de nos commerces culturels. Avant BBP il y eu Pause Lecture qui ferma ses portes pour cause de mauvaise gestion…. BBP ouvert sur le même lieu payait un loyer trop élevé qui a plombé sa gestion financière. Le passion du livre ne suffit pas si la gestion nest pas saine…. dans le commerce gay comme hétéro… H

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :